1er février 2017 – Bienvenue dans l’année du coq !

Le 27 janvier 2017, la Chine fêtait son entrée dans l’année du coq de feu après celle de la chèvre en 2015 puis celle du singe en 2016. Si vous suivez ce blog depuis le début, vous connaissez déjà le rituel du nouvel an en Chine, qui ne ressemble en rien à ce que vous imaginez certainement : danses du dragon et orgies de nems.

01-2017

Chaque nouvelle année commence lors de la première nouvelle lune entre le 21 janvier et le 20 février, ce qui explique pourquoi la date varie. Elle est représentée par un animal dans le calendrier luni-solaire chinois, qui en compte douze au total (coq, chien, cochon, rat, bœuf, tigre, lapin, dragon, serpent, cheval, chèvre et singe), ainsi que cinq éléments : métal, eau, bois, feu et terre. 2017 sera donc l’année du coq de feu. Les qualités associées au Coq sont celles du courage, de la constance et du travail. Cependant, le caractère brusque et changeant du volatile, associé à l’élément « feu », laissent présager des temps mouvementés…

Pour ceux qui voudraient un rappel, voici la légende chinoise qui permet d’éclairer les rituels encore perpétrés aujourd’hui. Autrefois en Chine, vivait un monstre terrifiant qui semait chaos et terreur. Cette terrible bête, sorte de dragon à cornes, s’appelait Nian (« année » en chinois). Elle n’apparaissait qu’une fois, la veille de chaque nouvelle année. Pour avoir la vie sauve, les habitants fuyaient et abandonnaient leur village. Mais un jour, un vieil homme, sorti de nulle part et plus malin que les autres, proposa son aide. Il décida d’effrayer Nian en faisant du bruit et du feu.  La nuit tombée, il brûla donc des cannes de bambous, agita des foulards rouges et tapa sur des casseroles … le monstre effrayé fuit le village et le laissera à jamais en paix. Nian est donc à l’origine de nombreux rituels : pétards la nuit du nouvel an (et quelques autres), danses, bandelettes rouges sur lesquelles on se souhaite chance pour la nouvelle année.

Cette année, les pétards ont été moins retentissants que d’habitude même si on a vu quelques restes…

02-petards

Il faut dire que les baraques vendant des pétards gros comme le bras étaient bien moins nombreuses que les années précédentes. En effet, la ville de Pékin avait interdit leur utilisation à l’intérieur du 5ème périphérique. Ceci expliquant certainement cela… Cela nous a permis d’avoir un ciel bleu éclatant !

03-ciel-bleu

Quelques jours précédant le nouvel an, les rayons des magasins ont pris des allures de poulaillers multicolores :

On pouvait acheter de nombreux objets porte-bonheur, aussi discrets qu’indispensables…

… ainsi que les traditionnels cadeaux à ramener à la famille restée à la campagne : bidons d’huile et noix présentées en jolies boîtes, rouges évidemment.

10-noix

Bien sûr, nous avons aussi mis toutes les chances de notre côté en décorant notre porte d’entrée avec deux magnifiques coqs porte-bonheur !

Les grands magasins étaient donc ouverts quasiment normalement ce qui n’est pas le cas des petits commerces habituellement ouverts 7 jours sur 7. C’est quasiment la seule période de l’année où les gens peuvent rentrer dans leur ville natale souvent très éloignée. Le gouvernement chinois prévoyait environ trois milliards de déplacement selon l’agence officielle Chine nouvelle. Donc, rideau !

Les véhicules sont même rangés à l’intérieur : ici, il s’agit d’un restaurant…

Quant à notre épicerie favorite, heureusement, elle avait des horaires aménagés qui ferait pâlir nos syndicalistes bien aimés (oui, d’habitude, les horaires c’est 08:00 – 21:00, 7 jours sur 7).

18-horaire-ouverture

Les vitrines des boutiques ont refait leur décoration pour accueillir l’année du coq, avec plus ou moins de réussite…

… mais surtout beaucoup d’humour pour notre resto de quartier préféré qui prépare de très bons steaks (O’Steack – 55 Xingfucun Zhonglu– Dongcheng District) :

23-pub

Où qu’on aille, nous sommes poursuivis par les coqs, même à la banque :

24-banque

Et comme toujours en Chine, tout finit en chansons, en voici quelques-unes. Les premières vidéos sont tirées de l’émission de télévision diffusée le soir du réveillon. Les deux dernières ont fait le tour des réseaux sociaux chinois et ont un fort pouvoir addictif, attention !!

BONNE ANNÉE !

新年快樂 !

29-fu

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s