8 février 2016 – Bienvenue dans l’année du Singe de Feu !

Maintenant que les médias français vous ont montré des danses du dragon flamboyantes, que les supermarchés ont déversé nems, accras et autres raviolis sur leurs étals vous faisant croire que c’était de la nourriture chinoise, voici la vérité vraie sur le nouvel an tel que les chinois le vivent en Chine (différemment que dans le 13ème à Paris donc).

Comme je l’avais découvert l’année dernière, ce n’est pas du tout ce que l’on imagine ! (A lire ou à relire ici).

Vous le savez surement, c’est l’année du Singe, du Singe de feu plus exactement… Au cas où on aurait un doute, il suffisait de mettre le nez dehors (malgré les -15°) pour en être sûrs : nous avons vu des singes, beaucoup de singes…

Un peu d’astrologie chinoise : les natifs de l’année du singe sont aussi intelligents qu’amusants, dotés de beaucoup de charisme et curieux. Très joueurs, ils peuvent se montrer taquins. Ils sont également ingénieux et apprennent vite. L’élément feu devrait renforcer leur envie d’agir et d’exprimer leur créativité. Au vu de ces caractéristiques positives et contrairement à l’année dernière non propice, une envolée du nombre des naissances est attendue !

Il est donc de bon ton de se faire prendre en photo devant tous les singes disséminés dans le pays, dans les aéroports comme ici à Hong-Kong :

…ou dans le quartier de Sanlitun à Pékin :

12-Pose 4

Pour préparer dignement cette nouvelle année faste, les rayons regorgeaient de décorations toujours délicieusement discrètes :

… que nous avons installées sur notre porte !

16-Déco 4

Notre intérieur est tout aussi « décoré » grâce aux travaux manuels des filles réalisés à l’école :

Une fois que la maison est prête, il faut prévoir sa tenue d’apparat. Voici quelques exemples pour les enfants…

… pour les plus grands (les natifs du signe du Singe doivent porter un vêtement rouge chaque jour de l’année pour attirer la chance, d’où la pléthore de sous-vêtements proposés dans les magasins) :

24-vêtements 6

… sans oublier nos amis les chiens :

25-Vêtements 7 Caniche

Traditionnellement, les chinois rentrent dans leur ville natale pour ces vacances tant attendues. Ce qui cause des cohues monumentales dans toutes les gares où plusieurs centaines de milliers de personnes transitent pendant cette quinzaine. Et ils ne rentrent pas les mains vides ! Ils offrent à leur famille restée au village, du café, du cholestérol de l’huile aromatisée à l’olive, des œufs, des canettes de soda… Tous ces mets qui chez nous sont les promesses d’artères bouchées et d’infarctus, sont considérés ici comme des plats représentant l’opulence.

Les filles nous ont raconté « La légende de Nian », qui explique pourquoi des pétards sont lancés à toute heure du jour ou de la nuit (surtout la nuit d’ailleurs) pendant 15 jours sans discontinuer… Cette légende raconte qu’il y avait une créature féroce qui, une fois par an, en hiver, sortait des bois pour s’approcher des villages, dévorant tout sur son passage. Il ne venait qu’à la nuit tombée et disparaissait au lever du jour. La bête craignait la lumière, le bruit et la couleur rouge. Au fil du temps, les habitants organisèrent la résistance : chaque hiver, à l’approche du soir fatidique, ils accrochaient des chiffons rouges aux portes, se barricadaient et passaient la nuit à manger pour ne pas s’endormir. Lorsqu’ils entendaient Nian rôder, ils tapaient sur des casseroles pour le faire fuir. Ces coutumes sont depuis répétées la nuit du réveillon. C’est pourquoi quelques jours avant, les baraques vendant des feux d’artifice sont installées (avec leur stock pas dangereux du tout du tout) :

Alors même que des affiches appellent à la prudence :

Les précautions de la municipalité pékinoise ont même été relayées par le lycée français à tous les parents. Il s’agissait de rappeler les endroits interdits aux pétards/feux d’artifice tels que les sites contenant des objets inflammables et explosifs (ah ?!), les stades, les marchés, les rues piétonnes… Il était également rappelé que l’usage des pétards était autorisé à condition de ne pas gêner les piétons/véhicules.

Ça, c’était la théorie. En pratique, ça a donné plutôt cela :

Pas de pollution, pas de déchets, non non non…

40-déchets

Pour conclure, voici un petit chant de « Bonne année » tout mignon. Attention, il est hautement addictif ! Vous devriez me détester quand vous le chantonnerez encore la semaine prochaine !

BONNE ANNÉE !

新年快樂 !


3 réflexions sur “8 février 2016 – Bienvenue dans l’année du Singe de Feu !

  1. Que tout cela fait envie !!!! Ce rouge partout !!! Et ces peluches adorables !!!! Les filles doivent en rêver . Et moi aussi bien sur (si tu as une petite place pour un petit singe ou un tee-shirt rouge, je suis preneur)

    Bonne année à tous les singes sans oublier les autres.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s