14 avril 2015 – J’apprends le chinois (et j’ai mal)

Je comprends, je veux dire je comprends VRAIMENT, l’expression « Je ne comprends pas ce que tu dis, c’est du chinois ! ». Car effectivement, le chinois est une langue particulièrement aride. Premièrement, on a toujours l’impression que les gens se crient dessus. Au pays du zen, ça dénote. Ensuite, il n’existe aucun son auquel se raccrocher, il n’y a aucun mot en commun. Même pas le oui et le non. D’ailleurs le non n’existe pas, à quoi servirait-il dans un pays où culturellement, on ne dit jamais « non » ? Ne jamais rien comprendre à l’écrit ou à l’oral a finalement un côté reposant : je ne me sens pas du tout oppressée par tout ce qui se passe autour de moi et que fatalement je ne comprends pas. Il faut accepter de se laisser porter et lâcher prise (c’est tout moi ça !). Zen donc. L’apprentissage du chinois s’est néanmoins avéré indispensable, non pas pour faire la maligne à notre retour et démontrer que je n’ai pas fait QUE du shopping, mais aussi pour la vie de tous les jours. J’ai appris très vite les chiffres et « C’est trop cher !« . On se demande pourquoi… Avec Laurent, on prend des cours d’1h30 deux fois par semaine. Enfin en théorie. Il y a eu beaucoup d’interruptions dues à quelques indisponibilités, aux vacances,… Nous apprenons le chinois oral (évidemment) mais pas l’écriture en caractères contrairement aux filles au Lycée Français de Pékin.

01-cahier1 02-cahier2

(cahier de chinois de Lily-Rose)

Charlotte (CM1) et Lily-Rose (CP) ont 1h30 de chinois et 1h30 d’anglais (en tant que Langues vivantes) par semaine plus 1h d’apprentissage dans une langue étrangère : Charlotte fait ainsi la science en anglais par exemple. Quant à Héloïse (petite section), une intervenante chinoise vient tous les jours en classe pendant une vingtaine de minutes pour lire un conte, apprendre un chant… Elles baignent dans un environnement où 70% des élèves sont non francophones. Même si nous n’apprenons pas les caractères, nous apprenons tout de même le « pinyin ». Ce dernier a été inventé par un chinois (Zhou Youguang qui a 109 ans aujourd’hui !) en 1958 afin de retranscrire les caractères chinois en phonétique.

03-Zhou_Youguang_1920s

Et là, je dois dire qu’il y a des choses qui m’échappent. Qui est vraiment ce monsieur ? Il fait certainement partie de ces créateurs diaboliques qui inventent des objets impossibles à utiliser sans avoir lu le mode d’emploi en 3 tomes et/ou disséqué la bête (oui, comme les inventeurs des systèmes de fermeture des poussettes chers à Florence Foresti). Bref, le pinyin est sensé simplifier mais non. Quelques exemples :

  • le mot « chī » (manger) se prononce [tcheu]
  • le mot « qù » (aller) se prononce [tchu]
  • le mot « hái zi » (enfants) se prononce [raille tzeu]
  • le mot « zhèlǐ» (ici) se prononce [djeu li]
  • le mot « qiān » (mille) se prononce [tienne]

Je n’ai qu’une seule chose à dire : pourquoi tant de haine ? Et bien…

04-parceque

Ajoutez à cela la difficulté des tons : 4 tons en chinois représentés par 4 accents différents. Le 1er est haut et constant, plat. Pour réussir le 2ème, il faut que la voix soit relativement basse au début pour remonter rapidement ensuite (comme si on posait une question). Le 3ème est incurvé : la voix commence en bas, descend dans les graves puis remonte. Quant au 4ème, la voix commence par un ton aigu pour descendre sèchement vers un ton bas. Je sens que je vous ai perdus en route… Et bien, mettez-vous à notre place, on souffre ! On peut ainsi avoir le même mot surplombé d’un accent qui peut donc avoir quatre significations différentes :

Mā mà mă má.

Ce qui signifie : « Maman dit une injure au cheval étourdi ». Très utile. (Bien qu’être mère parfois peut s’apparenter vivre la vie d’un cheval de trait mais je m’égare.) Une fois les sons et les tons acquis, il faut s’imprégner de la logique de construction des mots. Le mandarin se compose de 56.000 caractères (idéogrammes) que même les chinois ne connaissent pas tous. A leur décharge, seuls 4.000 caractères sont nécessaires pour lire le journal par exemple. Les mots sont ainsi composés par association d’idées puisque un caractère correspond à une idée. On a l’impression de jouer au jeu Pyramide. Vous vous souvenez ? Je dis « ciel », vous répondez « nuages », je dis « couleur », vous répondez « bleu » (sauf si vous êtes breton mais c’est une autre histoire). Par exemple : en 3 mots, trouvez un animal :

Grand : girafe

Ours : grizzli

Chat : panda !!

Panda se dit donc en chinois « grand ours chat » – 大 熊 猫 – Dà Xióng Māo. Adulte se dit ainsi « grande personne » – 大 人 – dà rén. Logique implacable. Les difficultés sont contrebalancées par la structure de phrase extrêmement simple. Ajoutez à ça l’absence de conjugaison et de grammaire, cela devient facile possible. Alors qu’en français, on dirait : « Demain, j’irai à la piscine. », en chinois cela donne : « Je demain aller piscine. ». C’est comme cela qu’on découvre que Maître Yoda était chinois.

05-yoda

Aujourd’hui, après quelques mois de cours, les progrès sont notables. Je peux assez facilement comprendre les premières phrases de mes interlocuteurs qui sont invariablement : « Bonjour, comment ça va ? » « Vous avez 3 filles ! Elles sont jolies ! » « Vous venez d’où ? ». Comme je réponds dans un chinois parfait (hum), ils s’emballent et continuent la conversation impressionnés par tant de maîtrise (re-hum). Et là, c’est la déception car je ne peux guère aller plus loin ! La communication reste possible : avec des gestes et des sourires, on arrive à tout ! Pour la vie quotidienne, j’ai encore des défis à relever : acheter du gel douche ou du shampooing par exemple. Les emballages sont quasiment identiques : les deux arborent des visages radieux de familles ravies d’avoir les cheveux propres (ou de sentir bon, je ne sais pas…). Alors je demande à un client ou aux innombrables vendeurs présents dans les rayons. Cela les fait rire mais au moins, je ne me lave pas avec du shampooing.

06-shampooing

Bref, j’appends le chinois.


2 réflexions sur “14 avril 2015 – J’apprends le chinois (et j’ai mal)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s