18 décembre 2014 – Mes enfants stars

Il y a des jours où je me sens un point commun avec la maman de Miley Cyrus (elle devrait sérieusement songer à renier son enfant d’ailleurs) ou Justin Bieber. On ne peut pas mettre un pied dans la rue sans que les passants se retournent sur les filles. Des regards curieux et bienveillants, toujours souriants. A chaque fois, les mêmes mots que je reconnais désormais « san gè » qui signifie trois unités. Et oui, j’ai trois filles. Au pays de l’enfant unique, une fratrie aussi nombreuse ça dénote. Ensuite, ce sont de belles (évidemment !) occidentales. Malgré tout, dans une ville de 19 millions d’habitants, où vivent 5200 français, les Pékinois n’ont pas tous eu le bonheur et l’avantage de croiser des enfants. Quant aux bouclettes châtain d’Héloïse, dans un pays aux cheveux noirs et raides, c’est tout simplement une curiosité.

Alors pour garder un souvenir de cette rencontre (qui égale celle de Mickey à Disneyland Hong-Kong) et apporter la preuve à leur entourage, ils prennent des photos. Certains plus ou moins discrètement, l’air de rien. D’autres viennent gentiment nous demander l’autorisation. Dans ces cas, je pose la question aux filles : est-ce qu’elles veulent bien ? La plupart du temps c’est oui : elles sont trop heureuses de prendre la pose.

Photo Yshu8

Dans un magasin de photo, un photographe amateur a même improvisé une séance. Son épouse était ravie !

Séance photo 1 Séance photo 2

Parfois, c’est presque le Festival de Cannes !

Pose à la mosquée de Xian

Dans les lieux touristiques, c’est encore « pire », car si on dit oui à une personne, une autre enchaine, puis une autre et ça n’en finit pas.

Photo de groupe2 Photo de groupe1 Photo de groupe3

 Alors, comme je peux être (un peu) pénible moi aussi, je m’incruste sur les photos et on poursuit notre chemin…

Photo de groupe4

Certains pensent être discrets mais je veille, et je les prends en flag’ :

Discretion ratée Gotcha

Parfois, la séance tend à s’éterniser et il faut carrément prendre la main des filles pour les emmener plus loin. Nous nous sommes même un peu sentis pris au piège dans une rue très commerçante où il y avait énormément de monde. Nous attendions la voiture quand les gens ont commencé à ralentir autour de nous, faire des commentaires, nous montrer du doigt (ce n’est pas indélicat ici). Il vaut mieux éviter de stationner !

Pour terminer sur les thématiques « photographie » et « les chinois sont surprenants » nous avons croisé un photographe de rue, véritable Photomaton ambulant qui imprime les photos tout de suite grâce à l’imprimante branchée sur la batterie de son vélo électrique !

Photo drive 1 Photo drive 2


Une réflexion sur “18 décembre 2014 – Mes enfants stars

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s