8, 9 et 10 novembre 2014 – La ville de Xi’An

 Xi’an (西安, « paix de l’Ouest ») est la capitale de la povince du Shaanxi. Celle qui fût capitale de la Chine, compte aujourd’hui plus de 8 millions d’habitants ce qui la classe dans les dix plus grandes villes chinoises. La ville de Xi’an est notamment jumelée avec Kyoto, Istanbul, Brasilia et … Pau (si, si ! J’en profite pour faire une petite dédicace à Sophie, Manon et leurs parents.).

Le week-end à Xi’An avait pour principale raison la visite du mausolée de l’empereur Qin, célèbre pour son armée enterrée composée de 6 000 guerriers et chevaux en terre cuite de grandeur nature. Le site, inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO valait largement le voyage…

Unesco

L’extérieur du site est parfaitement organisé pour conduire les nuées de touristes se pressant pour voir les fosses, protégées sous d’immenses bâtiments. Nous avons choisi de nous lever (très) tôt pour faire partie des premiers visiteurs afin d’avoir une bonne visibilité. Et en effet, la vision de ces milliers de statues immenses alignées est à couper le souffle.

01-Fosse 02-rangée

04-famille

La visite est très impressionnante tout comme le travail de restauration accompli et celui restant à faire…

05-a découvrir 06-avant de creuser 07-restauration 1 08-restauration 2

Certaines pièces ont été extraites afin d’être exposées dans des vitrines ce qui permet d’apprécier le détail des œuvres :

11-série gardes 10-garde a genoux 09-commandant

La vitrine protégeant le chariot de bronze qui accompagnait l’empereur dans sa dernière demeure est la plus difficile à atteindre :

12-chariot bronze

L’armée, vieille de 2000 ans, ne fut découverte qu’en 1974 par un paysan qui construisait un puits. Toutefois, le trou que l’on aperçoit sur la photo ci-dessous montre que le site avait probablement été trouvé avant car ce trou est en réalité une sépulture.

03-Tombe

En revanche, la tombe de l’empereur, située un peu plus loin, et recouverte d’un tumulus, n’a pas encore fait l’objet de fouilles archéologiques.

A la sortie du site, les classiques boutiques de souvenirs se succèdent. Enfin, classiques, si l’on veut… La fourrure parait recherchée ici vu le nombre de commerçants la proposant. Ils m’ont dit que c’était du renard… j’émets quelques réserves. Je parierais davantage pour du Berger Allemand… Je vous laisse juges :

13-etalage fourrure 14-chien

An possède une communauté musulmane dont la présence remonte aux commerçants arabes ou persans venus par la Route de la Soie au Moyen Âge. Nous avons visité la magnifique mosquée de style chinois construite en 742 sous la dynastie des Tang. Elle a été restaurée par les dynasties Song, Yuan, Ming et Qing. Aujourd’hui encore, le gouvernement chinois alloue chaque année des fonds dédiés à son entretien. Depuis son ouverture au public en 1978, la mosquée a accueilli plus de dix millions de visiteurs venant de plus de 100 pays.

Rien de comparable avec l’immensité du site de l’armée enterrée mais un véritable havre de paix au milieu du fourmillement de la ville. Ce fut vraiment mon coup de cœur !

15-jardin 1 16-jardin 2 17-exterieur

Au détour d’une cour intérieure au charme fou, on tombe sur un monsieur qu’on croirait sorti d’un autre temps, qui dégaine son smartphone pour prendre en photo les filles. En plus des trois miennes, il y a avait les deux du couple d’amis qui nous accompagnait. Ces dernières ayant les cheveux clairs, nous avons encore une fois attiré les regards !

 18-cour interieure 19-pose 19-succession de portes 22-détail toit

Le puits et la « ritual cleansing room » :

21-Puits 20-salle toilette

Le lieu est également prisé des jeunes filles qui viennent y parfaire leur « book » :

23-décor

Les intérieurs :

26-intérieur 2 25-intérieur 1

La salle de prières est inaccessible mais l’extérieur vaut déjà le détour :

24-Panoramique salle prières

Cette visite fût le grand écart pour Laurent qui, quelques jours auparavant, était à la mosquée d’Abu Dhabi. Comparer la mosquée de Xi’An à celle d’Abu Dhabi revient à comparer l’église de Bagnères-de-Bigorre si chère à mon cœur à St Pierre de Rome : vain. Ces endroits sont tous magnifiques car différents.

28-Mosquée emirats 2  27-Mosquée emirats 1  29-Mosquée emirats 3

Bien que la ville regorge de merveilles historiques, elle n’en reste pas moins très bruyante, pas franchement propre ni très accueillante.

30-smog

A noter toutefois la Tour de la Cloche et celle du Tambour, encore plus belles de nuit que de jour :

42-tour de la cloche 43-tour du tambour

Nous avons eu toutes les peines du monde à trouver des endroits agréables où prendre nos repas. Mais nous avons eu de la chance : nous sommes tombés sur cette Auberge de jeunesse en suivant les conseils d’une application sur le téléphone d’un ami qui nous accompagnait. Une YMCA perdue au fond d’une succession de cours intérieures, on a tous rajeuni de 15 ans !

 31-YMCA 1 32-YMCA 2

Sinon, on aurait pu manger dans la rue : des brochettes de poulpe pané, du tofu…

33bis-poulpe

33-stand brochettes 34-tofu 35-Nougat

Xi’An est également réputée pour sa rue de la Calligraphie : un lieu de perdition pour une amatrice comme moi ! Lily-Rose a pu montrer ses talents en écrivant un caractère chinois devant un vieux monsieur qui a ensuite pris la plume pour lui montrer le geste parfait :

39-pinceaux 38-Calligraphe

Après quelques péripéties en bus et à pieds, nous avons finalement trouvé le marché dédié aux antiquités. Nous n’avons pas trouvé de véritables trésors si ce n’est deux charrettes à bras :

37-Charrette 2 36-Charrette 1

Et comme les voyages sont faits de rencontres, en voici une qui nous a beaucoup plût : un peintre sans pinceaux, juste avec 10 doigts, comme vous et moi, enfin presque :

40-peintre

Retour en avion… Il n’y a pas de doute, nous sommes bien en Chine : j’ai regardé une émission culinaire où le « chef » préparait de la tortue. Oui, ça soulève un peu le cœur. Autant voir découper un poulet nous sommes habitués, autant voir couper la tortue en deux dans son épaisseur pour enlever la carapace, il faut avoir l’estomac bien accroché… Après la cuisine, est venu le temps de la pédagogie : hygiène bucco-dentaire au programme ! J’ai appris que se brosser la langue fait maigrir (heu…non ! Enfin, pas moi.). « Comment ? » me direz-vous. Tout simplement car en brossant la langue, les bactéries qui altèrent le goût sont éliminées. Les saveurs sont donc mieux perçues et nous sommes moins tentés de sucrer / saler. CQFD.


6 réflexions sur “8, 9 et 10 novembre 2014 – La ville de Xi’An

  1. Effectivement, un très joli reportage ou nous nous laissons emporter sur le dos du Chien… ou d’un Renard mais moi aussi, j’ai vraiment un doute 🙂
    La Mosquée est sublime et les jardins quel Plaisir de pouvoir s’y reposer en toute quiétude.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s